fbpx

Patrimonia

Pourquoi dresser un bilan patrimonial ?

L’une des clefs d’un bon conseil en investissement est de dresser un bilan patrimonial. Celui-ci va se construire en 3 tableaux distincts, le premier tableau reprend l’ensemble du passif : dettes immobilières, dettes fiscales… et de l’actif : valeurs des biens immobiliers, valeurs mobilières, œuvres d’art, bijoux de collection, etc …, afin d’obtenir l’actif net, soit la vraie fortune détenue.

Le deuxième tableau reprend l’ensemble des  recettes d’une personne, à savoir les revenus professionnels, les revenus locatifs, les revenus de pensions, … et les dépenses, comme les charges liées à des prêts hypothécaires, celles de la vie quotidienne ou encore les charges fiscales, … 

Le troisième tableau est un constat qui permet de mettre en lumière les scénarios que l’on pourrait rencontrer lors d’un parcours de vie, la perte de revenus d’un des deux conjoints, l’invalidité économique ou physiologique, la pension ou encore le décès avec comme conséquence une baisse importante des revenus. Souvent, les gens ne sont pas préparés à un décès prématuré d’un des conjoints et sont obligés de vendre le bien familial pour payer les droits de succession. Dans une autre situation encore, la perte de revenus d’un des deux conjoints pourrait également provoquer le besoin de réaliser un actif financier ou immobilier afin de compenser ceux-ci.

Grâce à l’établissement de ce bilan, nous aurons une vue d’ensemble des actifs financiers et immobiliers existants afin d’opérer judicieusement en fonction des souhaits et des affinités de chacun. Dès cet examen effectué, il sera possible de les réorienter vers de l’immobilier et/ou du financier. Bien entendu, il sera tenu compte également de l’objectif recherché par l’investisseur qui peut se traduire par le souhait d’un revenu complémentaire, la protection du conjoint survivant, ou encore, l’envie de jouir d’une meilleure diversification. On prendra en considération l’aspect émotionnel et sa résistance à l’exposition au risque afin de déterminer la bonne répartition en fonction du secteur d’investissement. 

Après l’établissement de ce bilan, plusieurs solutions seront présentées à l’investisseur tenant compte des désidératas et des critères citées précédemment. Exemple, si on opte pour un investissement immobilier, on veillera à conseiller la structure adéquate : pleine-propriété, indivisaire ou encore, usufruit et nue-propriété. Si on s’oriente sur un placement en valeurs mobilières, on s’intéressera à la structure juridique à utiliser, soit le compte-titre, soit le contrat d’assurance, dépendant de l’aspect fiscal et successoral.

Pour réaliser ce bilan patrimonial, il est indispensable de s’adresser à un véritable Family Office, qui offre l’ensemble de ces prestations, financières, immobilières, juridiques et fiscales, afin que le conseil donné reste totalement objectif.

Article écrit par

Désiré Godfroid

Chief Executive Officer

Partager ce post sur :

Télécharger notre e-book

5 CLÉS POUR RÉUSSIR VOS INVESTISSEMENTS